Chaussures Louboutin Berta

renseignement sur un week end sur 2

Depuis juin 2014, les radars mobiles de nouvelle génération qui contrôlent la vitesse sans produire de flash, à l’arrêt ou en roulant, ont embarqué dans de nouvelles voitures banalisées.Pour le ministère de l’Intérieur, le déploiement de ces radars mobiles est justifié par les très bons résultats qu’ils ont déjà permis d’atteindre en 2013, avec le plus faible nombre de décès depuis la création de ces statistiques en 1948.Guide des radars automatiquesRadars vitesse fixe : premier type de radars à avoir été installé, il calcule la vitesse d’un véhicule à son passage.Signalé par un panneau, il est placé à l’initiative des préfets de département, dans des zones où la vitesse excessive est cause d’accidents, à intervalles réguliers pour faire baisser la vitesse moyenne sur un trajet, dans les tunnels et sur les ponts, et dans les zones inaccessibles aux forces de l’ordre.Radars discriminants : ce type de radars, signalé par un panneau, mesure lavitesse, distingue les différentes catégories de véhicules et identifie la voie sur laquelle ils roulent.Il est installé dans les zones où la vitesse excessive est cause d’accidents, sur les itinéraires à fort trafic de poids lourds, et sur des sections de route particulières (descente dangereuse, succession de virages, traversée urbaine).Radars vitesse embarqués : ces radars se trouvent à bord de véhicules arrêtés et positionnés au bord des routes. Non signalés, ils permettent de contrôler la vitesse en tous lieux et de s’adapter aux circonstances (travaux, état du trafic).Les points de contrôle sont décidés par les préfets de département et les forces de l’ordre, dans les zones où la vitesse excessive est cause d’accidents, et à intervalles réguliers pour faire baisser la vitesse moyenne sur un trajet.Radars passage à niveau : les automobilistes qui franchissent le passage à niveau après le délai de sécurité sont flashés une première fois au début du franchissement de la ligne, et une seconde fois lorsqu’ils ont poursuivi leur course sur le passage à niveau.Ces radars sont installés sur les passages à niveau prioritaires définis en lien avec Réseau ferré de France et la SNCF.Radars tronçons : à l’entrée et à la sortie de la section contrôlée, une caméra vidéo, associée à un lecteur automatique de plaque d’immatriculation, prend un cliché du véhicule et relève sa plaque et son heure de passage. Au point de sortie, la vitesse moyenne est calculée.Signalés par un panneau, ces radars sont installés là où un accident peut avoir de graves conséquences (ponts, tunnels, viaducs) ou sur des portions de voies dangereuses.Radars feu rouge : deux photos sont prises: une première si un véhicule franchit la ligne d’effet des feux, une deuxième si le véhicule poursuit sa route au delà du feu.

Laisser un commentaire